[Poisson d’avril] Législation de la e-cig au Maroc : les députés ont tranché !

parlement_marocComme on le craignait, la chambre des représentants a finalement adopté ce lundi à Rabat en plénière un projet de loi modifiant et complétant la loi n°15-91 interdisant la publicité et la consommation du tabac dans les lieux publics. Dès sa publication au journal officiel, attendue dans 3 mois, il sera désormais interdit de faire usage de sa cigarette électronique dans les lieux publics.

AVERTISSEMENT : CET ARTICLE EST BIDON, IL S’AGISSAIT D’UN POISSON D’AVRIL

Dès le 1er juillet 2014, vapoter dans un lieu public sera désormais passible de 500 DH d’amende et du double en cas de récidive ainsi que de la confiscation du matériel de vape. A cet effet une brigade spéciale de contrôle et de répression (la BAVP – Brigage Anti-Vapotage) est d’ors et déjà en cours de constitution : 600 auxiliaires de police sont en cours de sélection dans les rangs de la Sureté Nationale. A terme, ils patrouilleront dans les grandes villes du Royaume et auront le pouvoir de sanctionner les contrevenants pris en flagrants délits dans les cafés, restaurants et tout autre endroit recevant du public .
C’est la première d’une série de mesures souhaitées par le ministre de la Santé afin d’encadrer l’usage de ce produit. La feuille de route ministérielle prévoit de soumettre un nouveau texte à la Chambre dans les prochaines semaines, afin de rendre obligatoire l’affichage systématique d’avertissements sur les bouteilles de liquides.

AVERTISSEMENT : CET ARTICLE EST BIDON, IL S’AGISSAIT D’UN POISSON D’AVRIL 🙂

Vapoter rend fou
avertissement-liquide

Une étude ouzbèke achevée en février 2014 mais gardée sous silence depuis a démontré que la glycérine végétale absorbée en vapotant allait se loger directement dans le cortex préfrontal, en lieu et place des neurones. Les chercheurs ont ainsi pu constater que lorsque le volume occupé par la glycérine dépasse les 2 tiers du volume total du cortex, le sujet sombre alors dans un état de folie provoquant de manière simultanée des symptômes catatoniques, paranoïaques et schizophréniques.

C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et qui a précipité le vote des représentants ce lundi à Rabat. Ce matin, interviewé à la radio à ce sujet, le Ministre a annoncé qu’il prévoit également qu’avant la fin de cette année, seuls les pharmacies soient autorisées à commercialiser le matériel de vapotage et uniquement sur ordonnance. Il a déclaré qu’à à terme, c’est l’interdiction totale de la cigarette électronique qu’il souhaite.

AVERTISSEMENT : CET ARTICLE EST BIDON, IL S’AGISSAIT D’UN POISSON D’AVRIL 🙂

Nous suivrons avec beaucoup d’attention les prochaines évolutions de ce dossier. Il est certain que les vapoteurs marocains ne tarderont pas à se mobiliser.

6 commentaires sur “[Poisson d’avril] Législation de la e-cig au Maroc : les députés ont tranché !

  1. Pas mal l’étude ouzbek ! Mais ça sans la sardine non ? 😉

    Plus sérieusement comme j’ai pas vu d’article à ce sujet sur le site, comme je l’ai dit sur le forum, ce serait bien de communiquer sur la synthèse faite par Polosa et Farsalinos ->>à lire ici

    Les journalistes préfèreront toujours publier sur une étude choc ouzbek, tadjik ou autre donc il faut que les vapoteurs soient informés et armés pour tenir tête aux rumeurs qu’ils instaureront.

  2. Salut,

    Le poisson d’avril a fait son effet, je propose de supprimer ce post, j’ai recu des retours de quelques passagers qui ont pris l’article pour de vrai.

Les commentaires sont fermés.